Ce qu’est le Gluten

blé

Pour la plupart des gens, le gluten est un aliment nutritif comme les autres… Mais on s’est aperçu qu’il posait certains soucis…

Il s’agit d’une protéine que l’on trouve dans les céréales telles que le blé, l’orge ou le seigle. Il est possible également d’en retrouver dans l’avoine. Il s’agit dans ce dernier cas d’une « contamination ».

Le gluten est particulièrement élastique et visqueux. C’est notamment grâce à lui que les pâtisseries par exemple sont si moelleuses… On le retrouve également comme liant dans les plats industriels, les soupes ou les sauces. Et bien évidemment, le gluten est omniprésent dans la pâte à pain où il est responsable de son élasticité.

Cette protéine a été mise en évidence pour la première fois à la fin du 18 ème siécle. Mais c’est au 20 ème siècle qu’elle a véritablement connu une envolée.

Le gluten permet de renfermer le gaz carbonique sous forme de bulles et contribuer à la levée de la pâte, tout en la rendant non-friable. Volume et texture sont ses principaux intérêts

Comme l’explique L.Figuier dans Les Merveilles de l’industrie : « L’amidon et le gluten sont les principaux éléments de la farine de blé. Le gluten s’y trouve en proportion beaucoup plus grande que dans la farine de toutes les autres céréales. C’est l’élasticité du gluten, soumis à la pression du gaz carbonique formé pendant la fermentation de la pâte, qui permet à cette pâte de lever ».

Le gluten serait responsable de plusieurs problème au niveau de la santé

Le gluten serait à l’origine d’intolérances plus ou moins marquées et provoquerait des désordres digestifs et extra-digestifs.

On note ainsi que son ingestion provoquerait:

  • des maux de ventre
  • des ballonnements
  • des diarrhées
  • des vomissements
  • etc.

Et cela peut aller jusqu’à la maladie coeliaque, maladie auto-immunitaire.

10 % de la population serait ainsi touchée par le syndrome de l’intestin irritable. Et le gluten en serait le responsable N°1.

Le gluten est le résultat d’expérimentations au niveau du blé et il fait beaucoup de « dégâts » : 150 000 personnes seraient ainsi touchées par une allergie au blé en France. Près d’un millions serait sujet à la maladie coeliaque (sans forcément le savoir). Quant à la sensibilité au gluten, difficile d’estimer combien de personnes sont concernées, mais c’est tout simplement énorme (on parle par exemple de 20 millions d’Américains et de 4 millions de Français, etc)…

Notre organisme n’est pas conçu pour tout ce gluten

L’intolérance au gluten relève de l’inflammation. Cette protéine est, pour beaucoup d’entre nous, toxique ! A tel point qu’elle serait, d’après des recherches récentes, impliquée dans des cas d’autisme et de schizophrénie !

Le gluten rend l’intestin plus perméable, permettant à des éléments qui ne devrait pas, de passer dans le sang et cela favoriserait l’apparition de maladies auto-immunes.

Pour se préserver de tout cela, l’éviction totale du gluten est alors la seule solution, celle qui permettra d’aller mieux, de faire disparaître les symptômes qu’il provoque et de retrouver de l’énergie.

Alors, et si bannir le gluten était pour vous, comme ça l’a été pour moi, le moyen d’améliorer votre qualité de vie ?

                                                                                                                                                                                      Bernard

FR